Archives de Tag: Washington

Syrie : Qui est derrière les attentats d’Al-Rihanya ? Par Nasser Kandil

lundi 13 mai 2013, par Comité Valmy

Syrie : Qui est derrière les attentats d’Al-Rihanya ?

Par Nasser Kandil

Le mot « Rihaniya » est-il arabe ? La réponse est oui. La ville elle-même est arabe et la majorité de ses habitants sont des arabes syriens de la province d’Iskenderun !

La Syrie a été accusée d’être à l’origine des attentats terroristes [qui l’ont ensanglantée le samedi 11 mai]. Demandons-nous : Pourquoi ? Comment ? Et quand ?

Pourquoi ?

Pourquoi la Syrie tuerait-elle ses concitoyens qui, en l’occurrence, ne cessent de manifester pour lui exprimer leur soutien et protester contre Erdogan et les milices armées de la dite « opposition syrienne » ; lesquelles « milices armées » ne disposeraient ni de camps d’entrainement ni d’aucun commandement sur le territoire turc !?

Comment ?

Les voitures piégées sont arrivées à la frontière en passant à travers les zones contrôlées par la dite opposition syrienne ?

Mais… au cas où les Syriens étaient derrière la manœuvre, n’aurait-elle pas été plus judicieuse et plus efficace si elle avait été menée contre les milices armées en territoire syrien ?

Ou alors… les voitures piégées sont arrivées de l’intérieur même du territoire turc ?

Dans ce cas, si le message était destiné à Erdogan comme certains ont pu le prétendre, n’aurait-il pas été plus retentissant si la cible des explosions avait été Ankara ou Istanbul ?

Quand ?

  • Suite à l’échec du « projet de guerre Erdogan-Netanyahu », une agression commune ayant pour objectif la chute de Damas.

  • Suite à la résignation de Washington qui a accepté la solution négociée à Moscou, une solution rejetée par Erdogan et son ministre des Affaires étrangères Daud Oglu.

  • Avant la visite d’Erdogan à Washington pour plaider contre la solution politique et faire battre les tambours de la guerre contre la Syrie.

Et enfin, qui se trouve coincé dans l’impasse syrienne et qui a besoin d’une telle manœuvre explosive ?

La réponse est : Erdogan, pour accuser la Syrie du massacre, comme il en a été pour tous les autres massacres programmés à la veille d’une réunion du Conseil de sécurité

Nasser Kandil

12/05/2013

Article traduit de l’arabe par Mouna Alno-Nakhal

Article original : Top News Nasser Kandil

http://www.topnews-nasserkandil.com/topnews/share.php ?art_id=2000

Note de la traductrice  :

Ci-joint une dernière turpitude insoutenable que je refuse de traduire… pour le moment ! Il faudrait la visionner et l’enregistrer avant qu’elle ne soit supprimée pour cause d’ « âmes sensibles » qui refusent d’admettre ce que les « respectables révolutionnaires » – aux yeux des plus éminents dirigeants occidentaux – promettent aux soldats de l’Armée nationale syrienne ; autrement dit, à ceux qui défendent l’une des plus nobles causes : leur patrie !

Vidéopubliée sur Youtube le 12 mai 2013 :

Terrifiant même s’il s’agissait d’un montage ! Un membre de l’ASL arrache le cœur d’un syrien et le mange tout en promettant le même sort aux soldats… de Bachar al-Assad !

http://www.youtube.com/watch ?v=tzvWP9j5Duc

Nasser Kandil est libanais, ancien député et directeur de TopNews-nasser-kandil

http://www.comite-valmy.org/spip.php?article3492

Un peu de « psyop » et d’intox ! : Assad mis en tenaille par la Russie?!

 

IRIB- le journal Al Arab vient de faire une découverte :  » la réaction immédiate d’Assad à l’entente russo américaine sur la Syrie est le signe des pressions intenses dont fait l’objet Assad de la part des russes »!!
en effet cette entente, dès son annonce a littéralement choqué le Qatar et la Turquie mais l’analyse du journal qui parait à Londres en arrive à toute autre conclusion.  » le ministère des AE de la Syrie a publié en l’espace de 48 heures un communiqué où il a éclarci sa position au sujet de l’accord américano russes , un accord qui prévoit la tenue d’une conférence sur base de la déclaration de Genève … les syriens n’auraient jamais réagi aussi rapidement s’ils n’avaient pas fait l’objet d’intenses pressions de la part de Moscou  » le journal cite ensuite  » des sources bien informées » et évidemment anonymes qui « voient à travers la réponse rapide de Damas le signe de très fortes pressions qu’exerce la Russie sur Assad pour obtenir de lui son départ …  »  » toujours selon les sources bien informées citées par le journal Al Arab, la Russie aurait exigé à Assad une réponse positive à son plan, une réponse immédiate car il s’agit là de la dernière chance pour éviter la catastrophe »! Mais le journal visiblement trop en colère contre le projet de l’entente Washington/Moscou qui dépouille de facto la Turquie et le Qatar de tous leurs atouts dans leur guerre contre la Syrie ajoute :  » Bogdanov, le vic eministre russe aurait envoyé un message à Assad en ces termes :  » la Russie est prête de cesser à l’instant m^me son soutien militaire et diplomatique à ton régime et de permettre la diffusion des rapports qui confirment ton incapacité à gerer la guerre et ta mauvaise décision de présenter un négociateur qui n’a pas pris part à la guerre.  » et le journal d’ajouter  » une fois ce message adressé à Assad, son entourage l’ont encouragé à demander des garanties pour que a vie de sa famille soit sauve et puis à chercher à quitter la Syrie  » ! Moscou aurait demandé à Assad de ne plus paraitre en public … mais quel but suit ce genre d’information? cacher l’échec du clan qataro turc dans la guerre qu’il mène contre l’Etat et l’armée syrien. sur le terrain, l’armée nationale continue ses avancées et les opposants reculent à travers tout le territoire national. les négociations Kerry Lavrov ont été marqué par une quazsi capitulation des Etats Unis. cette conférence élargie que Moscou a fini par imposer à Washington prévoit la présence d’Assad ou ses délégués , ce qui est en soit une grande victoire. c’est par la force des choses que les qataris ont été mis hors jeu syrien et que la Turquie se démène pour provoquer un clash direct avec la Syrie…. et tout ceci sur d’apparition publique d’Assad qui est loin d’être un président peureux , encloitré chez lui en attendant la mort.

Lavrov: la Russie finalise la livraison de missiles à la Syrie

La Russie finalise les livraisons de ses missiles de défense aérienne à la Syrie, a déclaré vendredi à Varsovie le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.
 

«La Russie vend (des missiles) depuis longtemps, elle a signé des contrats et est en train de finaliser les livraisons en vertu des contrats signés. Ceci n’est interdit par aucun accord international», a-t-il déclaré devant la presse.

Selon le chef de la diplomatie russe, «il s’agit d’une arme défensive pour que la Syrie, qui est le pays importateur, ait la possibilité de se défendre contre des frappes aériennes».

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry avait estimé jeudi à Rome que la livraison de missiles russes à la Syrie serait «potentiellement déstabilisante» pour la région.

De son côté, le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle a fait état vendredi à Varsovie d’une «controverse» à ce sujet avec son homologue russe et a réclamé l’arrêt des livraisons d’armes à la Syrie.

«Nous sommes convaincus que les livraisons internationales d’armes à la Syrie doivent cesser et que nous devons tout faire pour donner une chance à une solution politique», a-t-il dit à l’issue d’une rencontre tripartite des ministres des Affaires étrangères polonais, russe et allemand.

Ces déclarations sont intervenues au moment où le Premier ministre britannique David Cameron discutait vendredi à Sotchi, en Russie, avec le président russe Vladimir Poutine des «options possibles» pour régler la crise en Syrie.

«Nous avons un intérêt commun, mettre fin rapidement à la violence et lancer un processus de règlement pacifique, conserver l’intégrité territoriale de la Syrie comme Etat souverain», a déclaré à Moscou le président Poutine.

M. Cameron a de son côté indiqué que même si les points de vue de la Russie et la Grande-Bretagne sur le règlement de la crise syrienne différaient, les deux pays cherchaient le même but, mettre fin au conflit et enrayer l’extrémisme dans le pays.

Il a aussi salué la proposition d’organiser une conférence internationale afin de trouver un règlement politique conforme à l’accord conclu à Genève le 30 juin 2012 entre les grandes puissances, proposition sur laquelle se sont entendus Moscou et Washington mardi.

Source: agences

http://french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=9400&cid=287

Syrie : Goodbye, Qatar!!!

 

IRIB- L’échec n’a pas d’égal…
Le Qatar vient d’être expulsé du dossier syrien, selon le journal « Al-Arab », qui cite le secrétaire général de la Coalition des opposants syriens, Mustapha Sabagh. Ce sont les Qataris, eux mêmes, qui l’ont signalé à Dabagh et ont justifié cette expulsion humiliante, en ces termes : « Nous sommes pris en tenaille, de la part des Américains et de leurs alliés, pour renoncer à notre rôle, dans le dossier syrien, et nous en sommes démis » ! Toujours, selon le journal, « une délégation composée de dirigeants des rebelles est, récemment, partie, à bord d’un avion de ligne saoudien, à Riyad, où elle a rencontré le chef des services du renseignement saoudien, Bandar Sultan, et le ministre des A.E Saoud al-Fayçal ».  Occupés à régler, tant bien que mal, leurs problèmes domestiques, l’Egypte, l’Irak et la Syrie ont largement laissé, ces dernières années, la place libre au petit émirat du Qatar, qui, riche de ses gazo-dollars, a presque fait la pluie et le beau temps, au Moyen-Orient, et dans le Nord de l’Afrique, mais ce temps des « grandes ambitions » semble, désormais, révolu! Les défaites consécutives du Qatar, en Syrie, ses relations avec les Salafistes purs et durs ont eu raison de la patience de l’oncle Sam et de ses compères, qui se tournent, désormais, vers l’Arabie saoudite. « Les autorités de Riyad se sont dit parfaitement disponibles à soutenir l’opposition syrienne anti-Assad, qui siège à Istanbul ». Ces deux dernières années, les deux frères ennemis qataris et saoudiens ont tout fait, pour pousser le Conseil de sécurité à voter une intervention armée contre la Syrie, mais, à chaque fois, leurs tentatives se sont heurtées au mur d’opposition sino-russe. Or, derrière les dehors de cette synergie, une guerre fratricide féroce est en cours! Selon le journal « Al-Arab », « l’expulsion du Qatar du dossier syrien, décidé par les Etats Unis, est un cuisant échec, pour Doha, presque un coup douloureux, alors que l’émir Al-e Thani se targuait de s’être attiré les faveurs de Washington et d’être devenu son agent numéro un. Les sources d’information font état d’une récente réunion entre l’émir, son Premier ministre Ben Jassem et son fils Tamim. Les trois personnages se sont accusés mutuellement de l’échec « du projet syrien » et se sont traités de tous les noms, pour avoir laissé passé une occasion en or, propre à faire du Qatar une superpuissance!! Mais il est trop tard pour les regrets. Riyad a attendu, patiemment, son heure, et il se précipite, désormais, sur l’occasion. La délégation de l’opposition anti Assad, qui s’est rendue, à Riyad, n’a entendu que de belles promesses : « les Saoudiens ont fait, clairement, comprendre à la délégation, qu’ils sont prêts à coordonner, à la fois, la guerre contre Assad et le dialogue avec Assad ! Riyad dit ne pas aimer faire un marché avec les extrémistes salafistes, qui menacent l’avenir de la Syrie,  et veut ouvrir la porte au dialogue, pour que l’effusion de sang cesse au plus vite! En ce sens, les Saoudiens soutiennent le plan de Brahimi. « Riyad demanderait, aussi, aux courants nationaux syriens de s’unir, pour proposer une entente viable au régime Assad …. Riyad aurait rejeté la présence des Jihadistes et des Salafistes, dans tout processus d’entente et de dialogue ». « La délégation du CN a promis, de son côté, à Riyad, de couper tout lien avec Al-Nosra et les Takfiris ». Selon les analystes, l’Arabie saoudite, elle même, à la source de la pensée takfirie, fait écho, en effet, aux exigences de Washington, qui a inscrit Al-Nosra, sur sa liste noire. Qu’est ce qui se passe, alors, du côté des Frères musulmans syrien? « Les sources proches de George Sabra, successeur de Al-Khatib, fait état d’un détresse totale, dans les rangs des Frères. Hissés au rang de chef, par le Qatar et la Turquie, les Frères se sentent, désormais, pris au piège, un piège, qui se referme sur eux. Hitto, propulsé à la tête de l’opposition, a été; en effet; un coup qatari; qui doit être compris, en ce sens. Mais tout semble fini, pour le moment. Au cours de la fameuse réunion entre Al-e Thani, Ben Jassem et Tamim, le fils de l’émir a accusé le Conseil de Coopération du golfe Persique d’être à l’origine de la défaite qatarie. « Assad a réussi à convaincre qu’il est en guerre contre les terroristes qaïdistes, et çà, c’est le résultat de la trahison des membres du CCGP ». Les sources proches de Doha signalent la panique, qui a gagné le palais de l’émir al-eThan,i après la décision de Washington de le mettre hors jeu ». La crainte est si grande que les Qataris ont décidé de normaliser leurs relations avec l’Iran (!!!) et de rejouer le coup de tensions avec les pays arabes du golfe Persique. La visite du Premier ministre qatari, à Téhéran, doit être interprétée en ce sens. Le Qatar attend, impatiemment, les résultats de la visite de Kerry, à Moscou, pour être fixé sur son sort. Les informations, sur une entente russo-américaine, au sujet de la Syrie, laissent penser que Washington vient de pencher du côté de Riyad. En Syrie, le Qatar est allé si loin qu’il a même décidé de sacrifier la Palestine … Son faux pas, trop aimer les Takfiris…

Selon Qardaoui, ce sont les chiites qui apostasient les sunnites!

 

Le dignitaire religieux égyptien résidant au Qatar cheikh Youssef Qaradaoui a accusé les chiites « d’apostasier tous ceux qui s’opposent à leur doctrine » !

S’exprimant dimanche soir à la chaine de télévision alJazira, Qaradaoui a dit : « Lorsque le mouvement des takfiris a pris fin (le groupe des musulmans qui se sont démarqués des Frères musulmans en Egypte : ndlr), d’autres groupes liés au chiisme sont apparus. Ils accusent les autres de les apostasier, et ils nous appellent les groupes takfiris ».

« Nous n’apostasions personne, au contraire, ce sont les chiites qui le font. Ce sont eux qui utilisent le terme takfiri. Les sunnites n’apostasient pas tous les chiites, surtout quand il s’agit d’un musulman qui pratique la religion et c’est une affaire très dangereuse », a-t-il dit.

S’exprimant sur la crise syrienne, Qaradaoui a souligné que certaines parties aident le pouvoir en Syrie pour « tuer les gens et le peuple syrien qui veulent renverser le régime et qui ne possèdent pas d’armes ».

Et d’ajouter : « D’aucuns viennent de l’extérieur de la Syrie pour aider le régime à tuer le peuple innocent, et appellent les groupes armés de takfiris ».

Rappelons que cheikh Youssef  Qaradaoui avait remercié les Etats-Unis lors du prêche de vendredi pour leur soutien à la soi-disant armée syrienne libre, appelant Washington à frapper la capitale Damas!

Auparavant, il avait autorisé l’intervention de l’Otan en Libye, et  donné son feu vert aux rebelles syriens pour réclamer une intervention étrangère dans leur pays.

Pas le bienvenu à Gaza

Lors de la manifestation à Gaza pour protester contre le raid israélien contre la SyriePar ailleurs, la demande de visite de Qardaoui à la bande de Gaza lui a été refusée par l’Autorité palestinienne.

 » La position de l’Autorité et du gouvernement palestiniens est claire. Chaque visite qui porte une dimension politique et encourage le pouvoir de Hamas à Gaza, est nuisible voire contraire aux intérêts du peuple palestinien », a déclaré le ministre du legs de l’Autorité palestinienne Mahmou al-Habbache.

Selon lui, cette visite « partisanne et sectaire aura pour effet d’exacerber les divisions et d’accorder à « l’entité séparatiste » instaurée par le Hamas à Gaza et avortera les tentatives de réconciliation ».

Habbache estime que cheikh Qaradaoui ferait mieux d’nnuler ses fatwas dans lesquelles il interdit de se rendre à Jérusalem Al-Quds sous prétexte qu’elle est sous occupation.

 » Le voilà qu’il voudrait entrer dans la bande de Gaza par le biais d’une autorisation israélienne », s’est-il étonné de cette contradiction!

http://www.almanar.com.lb/french/adetails.php?eid=111029&cid=18&fromval=1&frid=18&seccatid=37&s1=1