Archives de Tag: Russia

Syrie: une résolution onusienne soutenant la rébellion… Des condamnations

Comme d’habitude, la communauté internationale pratique à son gré la politique de la carotte et du bâton. L’Assemblée générale de l’ONU a condamné mercredi «l’escalade des attaques menées par le régime syrien» et a reconnu l’opposition comme «un interlocuteur représentatif»!

Dans une résolution adoptée par 107 voix pour, 12 contre, dont la Russie, et 59 abstentions, incluant le Liban, sur les 193 membres de l’ONU, l’Assemblée «se félicite de la création de la Coalition nationale de l’opposition» et la qualifie «d’interlocuteur effectif et représentatif nécessaire à une transition politique».

Elle «note» que la Coalition bénéficie d’une «large reconnaissance internationale» mais ne va pas jusqu’à la présenter comme seul représentant légitime, comme l’ont fait les pays de la Ligue arabe.

Cette résolution non contraignante, préparée notamment par le Qatar, principal soutien de la rébellion syrienne, «condamne l’escalade continue des attaques de l’armée syrienne» et ses «violations flagrantes et systématiques» des droits de l’homme, ignorant les actes terroristes des rebelles.

Dimanche dernier, une vidéo violente a été postée sur Internet montrant un rebelle en train de manger le cœur d’un soldat syrien. Une barbarie choquante qui n’était pas même mentionnée dans ce texte!

Cette résolution de sept pages appelle à participer à une «transition politique» basée sur la déclaration de Genève du 30 juin 2012, qui prévoit un gouvernement de transition.

Concernant les voix, la Russie a voté contre, de même que la Chine, l’Iran, Cuba, la Corée du Nord et le Nicaragua. Le Liban, l’Argentine, le Brésil, l’Uruguay, l’Inde, l’Indonésie et plusieurs pays africains (Afrique du Sud, Togo, Guinée) se sont abstenus.

Selon l’ambassadeur libanais auprès des Nations Unies, Nawaf Salam, l’abstention du Liban vient «conformément à la politique de dissociation», adoptée par le Liban depuis le début du conflit en Syrie il y a deux ans, «pour préserver l’unité et la stabilité de notre pays».

La Russie: une résolution «partiale»

Le représentant russe Alexander Pankin a vivement critiqué une résolution «partiale», affirmant qu’elle allait «encourager l’opposition à continuer de se battre» et compromettre les efforts américano-russes pour organiser une conférence internationale.

«Cette résolution sur la Syrie est irresponsable et non constructive. Elle aggrave la situation en Syrie et entrave les efforts internationaux pour mettre en œuvre la déclaration de Genève», a-t-il martelé, dans une allocution devant l’Assemblée générale des Nations Unies.

Pankin a ajouté que les auteurs de cette résolution n’avaient pas tenté d’examiner les moyens de résoudre politiquement le conflit en Syrie et ont ignoré non seulement la situation intérieure dans ce pays mais celle dans les pays voisins.

«Nous n’acceptons point l’adoption de la Coalition nationale des forces de l’opposition comme seule représentante légitime du peuple syrien», a-t-il souligné.

Il a indiqué que l’acceptation des résolutions adoptées par le sommet arabe à Doha en mai dernier «signifie la légalisation de l’armement des opposants».

Jaafari: une résolution qui aggrave la situation en Syrie

Pour sa part, l’ambassadeur syrien, Bachar Jaafari, a accusé «certains promoteurs du texte de ne pas vouloir un règlement du conflit mais un changement de régime» à Damas.

Il a affirmé que ce texte «vise à attiser la situation en Syrie et se contredit avec l’objectif noble représenté par l’interdiction de la provocation des conflits armés».

Dans une allocution devant l’Assemblée générale des Nations Unies lors d’une séance consacrée au débat sur le projet de résolution relatif à la Syrie, M. Jaafari a estimé que ce projet est un «antécédent très grave dans les relations internationales» et vise à «légaliser l’octroi d’armes aux groupes terroristes» en Syrie et à «reconnaitre une partie donnée de l’opposition extérieure» sous prétexte qu’elle est «la représentante légitime du peuple syrien», soulignant que cette partie «qui est en divergence et n’a aucun président, ne représente même pas les courants de l’opposition ni à l’intérieur ni ailleurs».

Le représentant syrien a évoqué le rôle dévastateur de la Ligue arabe, conduite par le Qatar, l’Arabie Saoudite et le nouveau membre, la Turquie, contre la Syrie, ajoutant que cette Ligue avait «accordé la légalité à la fourniture d’armes aux terroristes».

M. Jaafari a indiqué que ce projet de résolution n’avait pas «mentionné le mot de terrorisme».

«Les crimes barbares et les actes d’enlèvement, d’assassinat et de sabotage des lieux saints par les terroristes sont un exemple de ce qu’affronte la Syrie», a-t-il précisé.

Et de souligner: «Le gouvernement est sérieux et sincère dans la question du dialogue national global sous une direction syrienne avec les différentes composantes de la société syrienne et les forces politiques, y compris toutes les forces de l’opposition nationale intérieure et extérieure et les hommes armés qui reviennent à la raison et déposent l’arme».

«La vraie solution de la crise en Syrie ne sera que syrienne par excellence et sous la direction des Syriens eux-mêmes», a-t-il poursuivi.

M. Jaafari a abordé la profondeur de la corruption dans certains bureaux de cette organisation onusienne, soulignant qu’il y avait un courriel qui a été envoyé par l’ambassadeur de la Coalition au Qatar aux hauts responsables de ce secrétariat général. «Cet ambassadeur a donné les instructions au groupe terroriste surnommé « la Brigade des martyrs d’al-Yarmouk » pour kidnapper les éléments de la brigade philippine opérant dans le cadre de la FNUOD au Golan occupé», a-t-il révélé.

Il a précisé que l’ambassadeur de la Coalition à Doha avait géré le processus de négociation avec les ravisseurs des éléments de la brigade philippine au Golan occupé.

Source: Agences, édité par: moqawama.org

http://french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=9449&cid=287

Le Maroc accueille la conférence du club Valdaï

Mikhail Gamandiy-Egorov

Le Maroc accueille la conférence du club ValdaïPhoto : AFP

Le club de discussion international Valdaï, groupe de réflexion politique et stratégique composé d’experts et créé en Russie en 2004 grâce à l’initiative de structures médiatiques russes, tiendra les 14 et 15 mai prochain une conférence à Marrakech, au Maroc, sur le thème « Islam en politique : idéologie ou pragmatisme ? ».

Une centaine de personnalités prendront part à cette conférence, parmi lesquelles des experts et analystes du monde politique, ainsi que des représentants d’organisations religieuses venant de Russie, d’Afrique du Nord, du Proche-Orient, d’Europe, d’Iran, des Etats-Unis et de Turquie. On notera notamment la participation de représentants de mouvements tels que le Hezbollah (Liban) et le Hamas (Palestine), ainsi que de partis politiques tels que le parti Al Wafd (Egypte), qui est par ailleurs l’un des plus anciens et principaux partis politiques égyptiens dont l’idéologie est basée sur le nationalisme égyptien et la laïcité, ou encore le Parti de la Liberté et de la Justice (vitrine politique des Frères musulmans égyptiens).

Des mouvements, donc, aux orientations bien variées et qui lors de cette conférence, tenteront de donner leurs points de vue sur la situation qui prévaut au Proche-Orient et qui reste extrêmement complexe, sans oublier d’analyser tous les scénarios possibles d’évolution des événements dans cette région, dont les conséquences auront des répercussions non seulement dans toute la région, mais également dans le monde entier.

Après les événements du célèbre, très controversé et communément appelé « Printemps arabe » en Tunisie et en Egypte, puis la guerre néo-coloniale et médiatique menée contre la Libye, sans oublier bien évidemment la situation tragique que traverse depuis plus de deux ans la Syrie, cette rencontre est particulièrement d’actualité. Il s’agit d’une occasion supplémentaire de donner la parole aux acteurs politiques dont les idées et les intérêts sont parfois très différents si ce n’est opposés, le dialogue s’avérant ainsi tellement nécessaire.

La Russie entretient depuis bien longtemps des relations privilégiées avec le monde arabo-musulman. D’autre part, la Russie a toujours soutenu une solution pacifique aux conflits existants et le respect de la souveraineté des pays concernés. Compte tenu des événements datant d’il y a plus de deux ans mais aussi des évolutions récentes, cette conférence arrive au bon moment. Le choix du Maroc en tant que pays hôte de la conférence n’est probablement pas anodin compte tenu du fait que le Royaume chérifien a été épargné par les turbulences et a su préserver sa stabilité.

Pourtant, le Maroc, tout comme son voisin l’Algérie, doivent eux aussi prendre des mesures sérieuses pour éviter la tragédie qui a fait sombrer la Libye et que traverse aujourd’hui la Syrie. A commencer par mettre de côté les désaccords qui existent entre ces pays (notamment entre le Maroc et l’Algérie ou encore entre le Maroc et la Syrie) et combattre par tous les moyens l’extrémisme. Pourquoi ? Pour la simple raison que les criminels « djihadistes » opérant aujourd’hui en Syrie sont les mêmes qui demain voudraient en faire de même en Algérie et au Maroc. Les mêmes intégristes racistes qui ont détruit avec leurs « alliés » de l’OTAN la Jamahiriya arabe libyenne, qui essaient à tout prix d’en faire de même en Syrie, un pays multi-ethnique et multi-confessionnel et jusqu’aux événements récents considéré comme un pays très stable et prospère, et qui en cas de « succès », ne s’arrêteront pas en si bon chemin.

Certes, il n’est pas facile de mettre de côté toutes les divergences existantes entre les pays arabes par un coup de baguette magique. Mais lancer ce processus de réconciliation et d’union est une nécessité absolue. D’autant plus que les islamistes salafistes ont depuis toujours considéré la monarchie marocaine et la république algérienne comme des ennemis à éliminer. Reste donc à souhaiter que l’unité arabe ne soit plus un vain mot et qu’un terme soit mis aux nuisances de pays comme le Qatar, l’allié d’Israël et des USA, qui fait en sorte de détruire par tous les moyens cette unité tant voulue, notamment à travers ses interférences nuisibles depuis plusieurs années. Reste également à souhaiter que la Syrie résiste et vainque les groupes terroristes opérant sur son territoire et qui sont soutenus et financés par des forces extérieures, mais également que d’autres pays du monde arabe évitent les scénarios les plus pessimistes. Pour finir, souhaitons du succès à la conférence du club Valdaï à Marrakech, afin qu’elle puisse apporter des solutions concrètes et pragmatiques aux conflits existants. N

http://french.ruvr.ru/2013_05_13/Le-Maroc-accueille-la-conference-du-club-Valdai/

Un peu de « psyop » et d’intox ! : Assad mis en tenaille par la Russie?!

 

IRIB- le journal Al Arab vient de faire une découverte :  » la réaction immédiate d’Assad à l’entente russo américaine sur la Syrie est le signe des pressions intenses dont fait l’objet Assad de la part des russes »!!
en effet cette entente, dès son annonce a littéralement choqué le Qatar et la Turquie mais l’analyse du journal qui parait à Londres en arrive à toute autre conclusion.  » le ministère des AE de la Syrie a publié en l’espace de 48 heures un communiqué où il a éclarci sa position au sujet de l’accord américano russes , un accord qui prévoit la tenue d’une conférence sur base de la déclaration de Genève … les syriens n’auraient jamais réagi aussi rapidement s’ils n’avaient pas fait l’objet d’intenses pressions de la part de Moscou  » le journal cite ensuite  » des sources bien informées » et évidemment anonymes qui « voient à travers la réponse rapide de Damas le signe de très fortes pressions qu’exerce la Russie sur Assad pour obtenir de lui son départ …  »  » toujours selon les sources bien informées citées par le journal Al Arab, la Russie aurait exigé à Assad une réponse positive à son plan, une réponse immédiate car il s’agit là de la dernière chance pour éviter la catastrophe »! Mais le journal visiblement trop en colère contre le projet de l’entente Washington/Moscou qui dépouille de facto la Turquie et le Qatar de tous leurs atouts dans leur guerre contre la Syrie ajoute :  » Bogdanov, le vic eministre russe aurait envoyé un message à Assad en ces termes :  » la Russie est prête de cesser à l’instant m^me son soutien militaire et diplomatique à ton régime et de permettre la diffusion des rapports qui confirment ton incapacité à gerer la guerre et ta mauvaise décision de présenter un négociateur qui n’a pas pris part à la guerre.  » et le journal d’ajouter  » une fois ce message adressé à Assad, son entourage l’ont encouragé à demander des garanties pour que a vie de sa famille soit sauve et puis à chercher à quitter la Syrie  » ! Moscou aurait demandé à Assad de ne plus paraitre en public … mais quel but suit ce genre d’information? cacher l’échec du clan qataro turc dans la guerre qu’il mène contre l’Etat et l’armée syrien. sur le terrain, l’armée nationale continue ses avancées et les opposants reculent à travers tout le territoire national. les négociations Kerry Lavrov ont été marqué par une quazsi capitulation des Etats Unis. cette conférence élargie que Moscou a fini par imposer à Washington prévoit la présence d’Assad ou ses délégués , ce qui est en soit une grande victoire. c’est par la force des choses que les qataris ont été mis hors jeu syrien et que la Turquie se démène pour provoquer un clash direct avec la Syrie…. et tout ceci sur d’apparition publique d’Assad qui est loin d’être un président peureux , encloitré chez lui en attendant la mort.

Lavrov: la Russie finalise la livraison de missiles à la Syrie

La Russie finalise les livraisons de ses missiles de défense aérienne à la Syrie, a déclaré vendredi à Varsovie le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov.
 

«La Russie vend (des missiles) depuis longtemps, elle a signé des contrats et est en train de finaliser les livraisons en vertu des contrats signés. Ceci n’est interdit par aucun accord international», a-t-il déclaré devant la presse.

Selon le chef de la diplomatie russe, «il s’agit d’une arme défensive pour que la Syrie, qui est le pays importateur, ait la possibilité de se défendre contre des frappes aériennes».

Le secrétaire d’Etat américain John Kerry avait estimé jeudi à Rome que la livraison de missiles russes à la Syrie serait «potentiellement déstabilisante» pour la région.

De son côté, le chef de la diplomatie allemande Guido Westerwelle a fait état vendredi à Varsovie d’une «controverse» à ce sujet avec son homologue russe et a réclamé l’arrêt des livraisons d’armes à la Syrie.

«Nous sommes convaincus que les livraisons internationales d’armes à la Syrie doivent cesser et que nous devons tout faire pour donner une chance à une solution politique», a-t-il dit à l’issue d’une rencontre tripartite des ministres des Affaires étrangères polonais, russe et allemand.

Ces déclarations sont intervenues au moment où le Premier ministre britannique David Cameron discutait vendredi à Sotchi, en Russie, avec le président russe Vladimir Poutine des «options possibles» pour régler la crise en Syrie.

«Nous avons un intérêt commun, mettre fin rapidement à la violence et lancer un processus de règlement pacifique, conserver l’intégrité territoriale de la Syrie comme Etat souverain», a déclaré à Moscou le président Poutine.

M. Cameron a de son côté indiqué que même si les points de vue de la Russie et la Grande-Bretagne sur le règlement de la crise syrienne différaient, les deux pays cherchaient le même but, mettre fin au conflit et enrayer l’extrémisme dans le pays.

Il a aussi salué la proposition d’organiser une conférence internationale afin de trouver un règlement politique conforme à l’accord conclu à Genève le 30 juin 2012 entre les grandes puissances, proposition sur laquelle se sont entendus Moscou et Washington mardi.

Source: agences

http://french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=9400&cid=287

« La Russie va livrer des S-300 à Assad »!!

"La Russie va livrer des S-300 à Assad"!!
IRIB- C’est Wall Street Journal qui rapporte cette information citant les autorités du régime sioniste :
 » Israël a mis clairement en garde ces derniesr jours les Etats Unis contre la livraison  par la Russie au régime Assad du système de défense anti aérien S-300. selon les israéliens, ce sytème va être livré aux syriens en dépit des pressions exercées par les Amricains ur Moscou »!! le journal dit ne pas avoir pu contacté les autorités du Pentagone ou du département d’état pour confirmer ou informer cette information.  » le régime Assad tente depuis de longues années de s’acheter les batteries de missiles S300 et les occidentaux ont tout le temps insisté pourq ue la Russie ne livre pas ce système à la Syrie  » affirme le journal qui ajoute :  » selon les inforlmations que les israéliens ont mises à la disposition des Etats Unis, le régime Assad a déjà payé la somme de 900 milliosn de dollars soit le prix de quatre batteries de missiles  S 300 . ces quatre battrie contiennent six ramps de lancement et 144 missiles  d’une portée de 200 kilomètres chacun . et selon les israéliens, la première batterie va être livrée à la Syrie dans les trosi mois à venir «