Obama et Erdogan bien décidés à accroître la pression sur la Syrie

Le président américain Barack Obama et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan ont promis jeudi de continuer à faire pression sur le régime syrien et de soutenir toujours la rébellion.

«Nous allons continuer à faire monter la pression sur le régime d’Assad et à coopérer avec l’opposition syrienne», a déclaré Obama lors d’une conférence de presse avec son hôte, à la Maison-Blanche.

Mais le président américain a reconnu qu’il n’existait pas de «formule magique» pour mettre fin au conflit en Syrie.

Saluant la «générosité extraordinaire» des Turcs qui ont accueilli quelque 400 000 réfugiés syriens sur leur sol, Barack Obama a appelé la Turquie à «jouer un rôle important au moment où nous réunirons des représentants du régime et de l’opposition dans les prochaines semaines», faisant allusion à l’organisation de la conférence internationale consacrée à la Syrie.

«Le Premier ministre (Erdogan) a été en pointe dans les efforts de la communauté internationale pour obtenir une transition vers une Syrie démocratique, sans Bachar el-Assad», a-t-il ajouté. Mais ni la Russie ni le régime syrien n’acceptent l’idée que le président Assad soit exclu d’une telle transition.

La Russie pour une présence iranienne à Genève

Dans ce contexte, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a estimé jeudi que l’Iran doit être convié à la conférence internationale proposée par Moscou et Washington sur la Syrie.

«Nous partons du principe que tous les participants à la réunion du 30 juin de l’an dernier, plus deux acteurs-clés, qui n’étaient pas l’an dernier à Genève, l’Iran et l’Arabie saoudite, doivent être invités», a déclaré le chef de la diplomatie russe dans un entretien à la chaîne el-Mayadine.

Moscou et Washington sont de fait tombés d’accord la semaine dernière pour organiser une conférence internationale et relancer le processus de Genève, du nom d’un accord signé le 30 juin 2012 entre les grandes puissances sur une transition politique en Syrie.

Le directeur de la CIA à « Tel-Aviv »

Toujours sur la crise syrienne, le directeur de la CIA John Brennan est arrivé jeudi soir à «Tel-Aviv» pour «une visite surprise consacrée notamment à la Syrie», a indiqué une source officielle israélienne.

Brennan a rencontré le ministre israélien de la Guerre Moshé Yaalon, selon la même source.

La visite de John Brennan intervient deux jours après la rencontre entre le Premier ministre sioniste Benjamin Netanyahu et le président russe Vladimir Poutine, qui avait mis en garde Netanyahu contre tout acte qui déstabiliserait davantage la situation en Syrie.

Le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon rencontrera d’ailleurs vendredi le président russe, a indiqué jeudi le Kremlin, ainsi que le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, toujours à propos de la Syrie.

Source: Agences, édité par: moqawama.org

http://french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=9452&cid=287

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :