Que se passe-t-il, dans le camp des anti-Assad?

 

IRIB- C’est une véritable Bérézina! Et elle inquiète les parties qui demandent l’élimination d’Assad de l’équation ….
Selon le « Global Post », qui publie un article signé Daniel R. Depris, « Il existe une autre guerre, qui se déroule, en Syrie, et qui n’est pas celle entre les anti et les pro-Assad. Les médias ne s’intéressent pas à cette guerre là ou feignent de ne pas la voir; or, elle est aussi importante que la première et c’est celle qui se déroule, au sein de l’opposition, et qui pousse, à chaque instant, celle-ci, vers l’implosion ». « Alors que l’opposition syrienne continue à combattre l’armée de Bachar al-Assad, ses membres se combattent entre eux, pour posséder les ressources naturelles de l’Est de la Syrie et avoir la part du lion, dans le partage du butin de guerre ». Selon l’auteur, « les opposants au régime Assad ne peuvent guère se donner une image d’armée cohérente et régulière, ce sont des gens qui luttent pour avoir des puits de pétrole, c’est le cas du village d’Al-Mossrab, dans la province de Deir ez-Zor, où les bandes de rebelles rivales connaissent de très profondes divergences et dissenssions. Cet état fait surgir une seule question : Comment va être dirigé la Syrie, une fois Assad parti? Qui va diriger l’Etat? » Le site Syria Comment, qui appartient à Joshua Landis, expert syrien de l’Université d’Oklahoma, évoque, aussi, le cas du village d’Al-Mossrab et estime que ce village là est propre à donner des inquiétudes aux partisans du départ d’Assad. « A Al-Mossrab, un camion-citerne transportant du carburant a été pris d’assaut par les rebelles. Deux milices différentes liées à Al-Nosra se mettent, ensuite, à s’entretuer, pour posséder la cargaison. Mais les gens qui s’entretuent appartenaient à des tribus et le meurtre entre les tribus ne se pardonne pas aussi facilement. Les gens de l’une d’entre elles accuse Al-Nosra de les avoir roulés dans la farine et d’avoir tué leur commandant, dans un geste préventif. Les Nosratistes ont, ensuite, attaqué cette tribu, détruit les maisions, capturé les gens et tué une cinquantaine de personnes. Mais les gens de la tribu ont riposté et le centre de commandement d’Al-Nosra, dans ce village, a été pris d’assaut ». « A ce qui paraît, les tribus de l’Est de la Syrie s’apprêtent à s’armer, pour combattre Al-Nosra et en expulser les membres de leurs villages. La violence, à Al-Mossrab, nous rappelle l’Irak d’il y a cinq ans. Dans la province d’al-Anbar, les tribus irakiennes se sont mobilisées, pour mettre à la porte des Qaïdistes. « L’auteur de l’article invite les opposants à Assad, ceux qui souhaitent son départ, sans trop réflechir, à ce qui pourrait arriver à la Syrie, à être plus vigilants . « Fragiliser le régime Assad a été, jusqu’ici, particulièrement, difficile, et, maintenant, si ses opposants se mettent à s’entre-déchirer, cela deviendra impossible » !
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :