Syrie: Paris propose de classer le Front Al-Nosra comme « organisation terroriste »

Le ministre français des Affaires étrangères a proposé de classer le Front Al-Nosra comme «organisation terroriste au sens de l’ONU» pour «augmenter notre soutien à l’opposition syrienne modérée». The Guardian a rapporté que cette organisation contrôle totalement l’opposition armée en Syrie.

«Nous allons augmenter notre soutien envers l’opposition modérée, la Coalition nationale syrienne qui doit s’élargir, s’unifier et garantir clairement à chaque communauté le respect de ses droits en cas de changement de régime. Pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté, nous proposons de classer comme organisation terroriste au sens de l’ONU le Front Al-Nosra, opposé à Bachar el-Assad, mais filiale d’al-Qaida», a déclaré Laurent Fabius dans un entretien au journal Le Monde daté de vendredi.

«Nous avons engagé une procédure commune avec les Anglais pour déposer la demande de classification devant le comité des sanctions des Nations unies », a précisé à l’AFP une source diplomatique. Un veto du Conseil de sécurité est possible, mais improbable, ajoute-t-on.

C’est la première fois que la France se prononce aussi clairement sur le classement sur une liste noire du Front Al-Nosra, qui veut instaurer un État islamique en Syrie.

Cette demande franco-britannique veut se démarquer de la demande de Damas, qui avait aussi demandé en avril au Conseil de sécurité de l’ONU «d’inscrire l’organisation dite Front Al-Nosra sur la liste unifiée des organisations liées à al-Qaida».

Al-Nosra contrôle complètement l’opposition armée

Parallèlement, le journal britannique The Guardian a rapporté que des brigades et des combattants de la soi-disant Armée syrienne libre (ASL) se sont ralliés au Front Al-Nosra.

Le journal souligne dans un rapport que les combattants de l’ASL rejoignent les rangs de cette organisation terroriste, liée à Al-Qaida, parce qu’elle est plus équipée, structurée, financée et ayant des motifs dogmatiques.

Le quotidien s’est basé dans son rapport sur des témoignages des responsables de l’ASL qui ont vu de leurs propres yeux, des bataillons complètes rejoignant les rangs d’Al-Nosra.

Ces révélations, poursuit The Guardian, est un dilemme pour les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et les autres pays, qui évoquent un armement des rebelles syriens.

Les Etats-Unis ont annoncé mardi 11 décembre l’inscription sur leur liste terroriste du Front Al-Nosra.

Source : Divers, édité par : moqawama.org

http://french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=9379&cid=287

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :