Syrie: les deux évêques aux mains des « soldats du califat »

Les dernières informations sur l’affaire de l’enlèvement de l’évêque syriaque orthodoxe d’Alep, Youhanna Ibrahim, et de l’évêque grec-orthodoxe de la même ville, Boulos Yazigi, indiquent que les deux prélats seraient aux mains d’un groupe appelé «les soldats du califat» dans la campagne d’Alep, a rapporté le site d’informations al-Nashra.

Des sources de l’opposition syrienne indiquent que ce groupe est encore plus extrémiste qu’al-Qaïda et ne relève pas de cette organisation.

«Nous avons dépêché des émissaires en Syrie pour s’enquérir du sort des deux évêques et il est apparu qu’ils sont avec ce groupe qui n’a pas dévoilé le but de l’enlèvement ou les revendications pour les libérer», affirment les mêmes sources, soulignant qu’ «il n’y a aucun canal de communication avec les ravisseurs en dépit des démarches entreprises dans plusieurs directions».

Le prédicateur salafiste libanais Omar Bakri a nié l’existence des «soldats du califat», appelant les chefs de ce supposé groupe à se faire connaitre et à assumer leurs responsabilités.

Le 20 janvier dernier, un groupe appelé «la brigade des soldats du califat islamique» en Syrie s’est fait connaitre dans une vidéo postée sur Youtube dans laquelle apparait un dénommé Abou Ali al-Mouhajer, qui se présente comme le porte-parole, entouré de combattants masqués.

Il a annoncé que l’objectif de ce groupe est de «répandre le message de l’islam» et d’«édifier le califat en Syrie». La page Facebook des «soldats du califat» compte 1234 amis.

Un groupe portant le même nom avait revendiqué des attaques au Kazakhstan et en Afghanistan.

Ce groupe est considéré comme étant plus extrémiste que le Front al-Nosra qu’il a qualifié d’ailleurs d’apostat.

Selon des informations non confirmées, il serait dirigé par un salafiste Koweitien dénommé Abou Omar le Koweitien, qui est venu en Syrie en provenance de Bosnie via Istanbul. Il se déplace entre Idleb, Alep et la Turquie.

Ceci dit, d’autres sources affirment que les deux évêques ont été enlevés par une bande de brigands dirigé par Abdo Zamzam, qui n’a pas réalisé les conséquences de son acte et qui ne sait plus comment gérer cette grave affaire.

Source: Al-Nashra, traduit par: mediarama

http://french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=9377&cid=287

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :