Des dizaines de milliers de colons défilent dans les rues d’al-Qods occupée

Des milliers de colons sionistes ont défilé dans la Vieille Ville, alors qu’«Israël» détenait pendant six heures le grand mufti d’al-Aqsa.

Des dizaines de milliers de colons ont défilé mercredi dans les rues de la Vieille Ville pour le soi-disant «Jour de Jérusalem», qui célèbre l’occupation de la partie orientale d’al-Qods par l’armée israélienne, en 1967.

Brandissant des drapeaux frappés de l’«étoile de David», des groupes de colons, composés en grande partie de militants sionistes religieux, ont défilé dans les quartiers arabes de la Vieille Ville.

Beaucoup portaient des tee-shirts frappés de dessins représentant le soi-disant «Temple juif» reconstruit à la place des lieux saints musulmans ou le Dôme du Rocher ouvert comme une boîte de conserve. La plupart des magasins palestiniens avaient tiré leurs rideaux de fer.

La police israélienne s’était déployée massivement. Des élèves d’écoles religieuses de préparation militaire, venus des colonies les plus radicales de Cisjordanie occupée, rangés derrière leurs enseignants armés de fusils d’assaut, ont pénétré sur l’esplanade des Mosquées.

Porte de Damas, des militants israéliens et palestiniens, séparés par un cordon de policiers, se sont lancé des invectives, chantant des slogans et brandissant des drapeaux. Les Palestiniens criaient: «Nous te défendrons al-Aqsa», et «Palestine Arabe! Al-Qods Arabe!», utilisant le nom arabe de la Ville sainte. La police israélienne a chargé les Palestiniens, procédant à plusieurs arrestations.

La colère palestinienne était avivée par l’arrestation du grand mufti d’al-Qods occupée, Mohammed Hussein. Le mufti a été interpellé mercredi matin à son domicile et détenu pendant six heures par la police israélienne. Il a été questionné à propos d’incidents survenus mardi sur l’esplanade des Mosquées, au cours desquels des Palestiniens ont jeté des chaises et des pierres sur des colons israéliens. Le grand mufti a été libéré sans être inculpé. Le gouverneur palestinien d’al-Qods, Adnan Husseini, a dénoncé cette arrestation comme une provocation, «alors que les forces d’occupation israéliennes protègent des gangs de colons extrémistes, qui terrorisent les familles palestiniennes à travers Jérusalem-Est occupée en célébrant leur occupation illégale».

Source : Le Figaro, édité par : moqawama.org

http://french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=9376&cid=287

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :