Raid en Syrie: « Israël » envoie des messages d’apaisement au président Assad

Par craintes de la réplique de Damas au raid israélien, l’entité sioniste a envoyé des messages d’apaisement au président syrien Bachar el-Assad, a révélé lundi le quotidien israélien Yediot Aharonot.

Selon le journal, le gouvernement Netanyahu a informé les autorités syriennes via des voies diplomatiques de son intention de ne pas s’ingérer dans le conflit.

Parallèlement, un responsable israélien a affirmé lundi qu’«Israël n’a pas vocation à s’ingérer dans la guerre civile en Syrie mais il ne permettra pas que des armes sophistiquées soient livrées au Hezbollah».

«Le gouvernement israélien souhaite éviter un accroissement des tensions avec la Syrie»,  a déclaré le député israélien Tzacho Hanegbi, proche du Premier ministre Benjamin Netanyahu, précisant que «si des actions sont menées, elles visent seulement le Hezbollah et non le régime syrien».

Cette déclaration montre que l’entité sioniste a tout de suite compris la position de Damas qui avait envoyé un message direct et sérieux: «La Syrie répondra à l’agression israélienne mais choisira le bon moment pour le faire», a affirmé lundi un responsable politique syrien proche du pouvoir.

«Cela ne se produira peut être pas immédiatement car Israël est en état d’alerte. Nous allons attendre mais nous répondrons», a-t-il dit.

Toutes les éventualités possibles

Dans un autre temps, le ministre de l’Information Omrane al-Zohbi a souligné que «l’offensive israélienne ouvre la porte a toutes les éventualités».

«Cette attaque confirme sans aucun doute l’ampleur des relations entretenues entre les différentes composantes de la guerre contre la Syrie à travers des outils takfiristes et sionistes», a-t-il déclaré dimanche aux journalistes à l’issue d’une réunion du gouvernement syrien pour s’exprimer sur les attaques israéliennes perpétrées dans la nuit de samedi à dimanche contre des installations militaires et civiles au nord-ouest de la capitale.

Et de rappeler:  «Le gouvernement syrien a plusieurs fois évoqué les liens entre les finalités et les moyens de la pensée takfiriste, du sionisme, des bandes terroristes et du front al-Nosra qui est le bras armé d’al-Qaïda. Nous avions alors fourni les indices et les réalités auxquels s’ajoute cette agression qui intervient à un moment où nos forces réalisent davantage d’exploits dans sa lutte contre le terrorisme et les terroristes venus des quatre coins du monde».

«La communauté internationale doit savoir que la situation dans la région est devenue plus dangereuse après l’agression», a-t-il souligné.

Le gouvernement a mis l’accent sur «la nécessité que l’armée syrienne poursuive ses efforts pour lutter contre l’agression israélienne de l’intérieur, pour protéger la patrie, l’Etat, et le peuple de toute attaque interne ou externe, par tous les moyens et toutes les possibilités», a-t-il assuré.

Le raid, une déclaration de guerre

Par ailleurs, Damas a condamné ces raids les qualifiant de «déclarations de guerre» et a menacé de prendre des mesures de rétorsion sans plus de précision.

Dans la même journée, le ministère syrien des affaires étrangères avait envoyé dimanche une lettre au Conseil de Sécurité des nations Unies affirmant que «l’agression confirme l’appui militaire direct d’Israël aux groupes terroristes et aux takfiristes d’al-Nosra après leur échec à contrôler le terrain».

«Ceci ne laisse pas de doute qu’Israël est le bénéficiaire, le moteur et parfois l’exécuteur des attentats terroristes qui ont lieu en Syrie contre l’Etat et le peuple», ajoute le ministère.

Et de souligner: «Tout ceci prouve que les allégations selon lesquelles la Syrie transfère à l’extérieur de sa frontière (vers le mouvement libanais Hezbollah), avancées durant la dernière période par Israël pour justifier ses actes d’agression, sont infondées».

«Vers 01H40 (samedi 22H40 GMT), des avions militaires israéliens qui se trouvaient au-dessus des territoires occupés et du Liban Sud ont mené une agression aérienne en tirant des missiles contre trois positions des forces armées de la République arabe syrienne au nord-est de Jamraya, à Mayssaloun et l’aéroport de plaisance d’al-Dimas», affirme le texte.

«Cette agression a causé des morts et des blessés et des destructions graves dans ces positions et dans des régions civiles proches», conclut le ministère.

Golan: feu vert aux factions palestiniennes

Dimanche soir, la chaîne panarabe AlMayadeen a révélé que Damas a donné son feu vert aux factions palestiniennes d’agir contre les forces d’occupation israéliennes sur le plateau du Golan syrien occupé.

Citant de hauts responsables syriens, la chaîne a en outre affirmé que Damas a installé des batteries de missiles afin de contrer une nouvelle frappe contre la Syrie.

De son côté, la télévision syrienne a rapporté que «les missiles sont prêts pour frapper des cibles israéliennes précises en cas de violation».

Fermeture de l’espace aérien

Côté israélien, deux batteries anti-missiles ont été déployées au nord de Haïfa et Safad, dans le nord des territoires occupés.

L’armée d’occupation a également ordonné la fermeture de l’espace aérien dans le nord de l’entité sioniste jusqu’au 9 mai.

Selon le «Times of Israel», toutes les forces de secours et de sécurité du port de Haïfa sont en état d’alerte.

Le Premier ministre israélien a présidé une réunion d’urgence de son cabinet de sécurité sur la Syrie, avant de partir ce lundi pour une visite officielle en Chine. Benjamin Netanyahu a interdit à ses ministres de se prononcer sur le raid israélien contre Damas, rapporte le Yediot Aharonot.

Source: Divers, édité par: moqawama.org

http://french.moqawama.org/essaydetails.php?eid=9346&cid=287

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :