La guerre sainte des rebelles syriens contre le sacré

Bahar Kimyongür

Conformément aux directives de leurs sponsors wahhabites, les rebelles poursuivent leur destruction de la Syrie plurielle et multiconfessionnelle. Ce jeudi, ils ont saccagé le mausolée d’un compagnon du prophète de l’Islam, coupable d’hérésie chiite.

 

Mausolée de Hujr Bin Adi al Kindi

 

Les révolutionnaires préférés des USA et de l’UE ont une fois encore ciblé le patrimoine culturel et cultuel de la Syrie, de l’Islam et de l’humanité.

 

 

A Adra, petite ville située à une trentaine de kilomètres au nord-est de Damas, des combattants la « Coordination révolutionnaire de Adra » affiliée à l’Armée syrienne libre (ASL) ont profané la tombe de Hujr Bin Adi al Kindi, compagnon du prophète de l’Islam. Ils auraient emmené les restes du saint martyre musulman vers un endroit inconnu.


Pour les auteurs du crime, Hujr Bin Adi al Kindi est coupable d’avoir choisi le camp de l’imam Ali dans sa bataille contre le califat omeyyade il y a quatorze siècle.


 

Les réseaux sociaux proches de la rébellion syrienne ont salué cet acte visant des chiites.

 


Ceci dit, il eut été naïf de s’attendre à mieux de la part d’une rébellion qui a choisi de se soumettre à une secte, celle des wahhabites, dont l’une des principales missions est précisément de démolir les lieux saints, en ce compris les sanctuaires de l’Islam.

 

Photos du Mausolée détruit :

 

 

 

Source : Bahar Kimyongür pour Investig’Action.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :